Comment souscrire un crédit en étant interdit bancaire ?

L’interdiction bancaire restreint les options de financement pour un emprunteur car l’enregistrement d’un emprunteur au FICP est rédhibitoire pour les organismes de crédit. En effet, le fichage à la Banque de France entraine un rejet systématique des demandes de crédit. Heureusement, il existe des solutions permettant à ces interdits bancaires de faire un emprunt.

Les conséquences de l’interdiction bancaire

L’interdiction bancaire est une sanction appliquée par la banque à un client qui a émis un chèque sans provision ou dépassé le maximum autorisé de son découvert bancaire. L’interdiction concerne tous ses comptes en banque, y compris ceux ouverts dans d’autres établissements ainsi que les comptes joints. Et l’interdit bancaire se retrouve inscrit dans les fichiers de la Banque de France :

  • le Fichier Central des Chèques ou FCC consultable par les banques, les autorités judiciaires et la commission de surendettement
  • le Fichier National des Chèques Irréguliers accessible aux commerçants
  • le Fichier national des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers ou FICP consultables par les sociétés de prêt

Si le concerné ne paie pas ses dettes, il restera fiché pendant 5 ans. Et il ne pourra utiliser que les services bancaires de base : dépôt de chèque, retrait de liquidités, consultation de solde… Mais l’émission de chèque et le paiement par carte bancaire lui seront interdits.

Les options de crédit pour interdit bancaire

Il y a trois crédits disponibles pour les interdits bancaires.

Le prêt hypothécaire

Pour souscrire un crédit en étant interdit bancaire, il faut être capable de garantir le remboursement du prêt. Par conséquent, il est indispensable de posséder un bien immobilier à mettre en garantie pour pouvoir obtenir le financement.  Donc, en cas de défaut de paiement sur le crédit, le prêteur pourra saisir le bien et le revendre pour se faire rembourser.  Si la demande de crédit hypothécaire est acceptée par le créancier, le bénéficiaire pourra utiliser les fonds comme il le veut, à l’instar d’un crédit personnel non affecté.  

Le rachat/regroupement de crédit

Généralement, les interdits bancaires ne sont pas propriétaires d’un bien immobilier et ne peuvent pas solliciter un crédit hypothécaire. Mais dans la mesure où l’interdit a souscrit plusieurs crédits et se retrouve en difficulté de paiement, il pourra recourir au rachat de crédit pour alléger le poids de ses dettes. Le rachat/regroupement de crédit est une opération qui consiste à unir ses crédits en cours sous un seul prêt avec une mensualité et une échéance de remboursement uniques. Cela permet de réduire le montant des versements mensuels à effectuer mais la durée du crédit sera plus longue. Et dans le meilleur des cas, le regroupement de crédit permet de bénéficier d’un taux plus bas pour réduire le coût global de son emprunt. Ce surplus dégagé peut servir à se constituer une trésorerie ou à financer d’autres projets !

Le prêt renouvelable ou revolving

Seules les grandes enseignes accordent un crédit renouvelable à un interdit bancaire. Il s’agit surtout des grands magasins, des supermarchés et des vendeurs d’électroménagers. Et les conditions d’acceptation du crédit sont souples. Le prêt revolving permet à un emprunteur de disposer d’une somme d’argent inférieure à 3 000 euros qui est de nouveau disponible à mesure qu’il procède au remboursement. Ainsi, à chaque fois qu’il retire un montant de sa réserve et qu’il le rembourse, il peut faire un nouveau retrait. Mais le taux d’intérêt est très élevé.

Les établissements de crédit pour interdit bancaire

Les interdits bancaires ont d’autres alternatives pour recevoir un financement :

  • les prêteurs sur gage
  • le micro-crédit
  • le prêt entre pairs
  • l’aide des établissements publiques et des associations

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *